12 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Un musée consacré à l'hygiène dentaire en Thaïlande.


Un musée insolite a ouvert ses portes en Thaïlande. A destination des enfants ce musée est consacré à l'hygiène bucco-dentaire. Des présentations sur l'histoire de la dentisterie et l'hygiène bucco-dentaire en Asie, des modèles d'humains en 3D, des brosses à dents géantes, des bouches béantes sont présents afin que les enfants apprennent comment prendre soin de leurs dents de manière ludique et expliquent à quel point la santé dentaire peut affecter la santé générale.


Cette initiative parrainée par la famille royale a pour but sensibilisé les citoyens à l'hygiène bucco-dentaire dans un pays où l'accès aux soins dentaires reste limité, particulièrement dans les régions éloignées de la capitale.


Source : www.lefildentaire.com

Rédaction : Dentaire Service
c. Photos : Freepik

Actualite-musee-dentaire-Dentaire-Service.jpg

10 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Un homme de Néandertal s'est improvisé chirurgien-dentiste il y a 130 000 ans.

Des chercheurs de l'Université du Kansas aux Etats-Unis ont étudié les dents d'un homme de Néandertal et ont découvert que celui-ci avait cherché à les soigner et à les aligner...


Néandertal, chirurgien-dentiste.

Une étude publiée le 19 juin dernier dans la revue Bulletin of the International Association for Paleodontology apporte un regard nouveau sur la dentition de nos lointains ancêtres. Des chercheurs de l'Université du Kansas aux Etats-Unis ont étudié les dents fossilisées d'un homme de Néandertal vieux de 130 000 ans retrouvées sur le site de Krapina, en Croatie, et ont découvert que celui-ci avait cherché à les soigner et à les aligner...

Sur les dents situées à gauche sur la mâchoire, quatre sont striées et portent des traces de rainures ainsi que d'importantes irritations. Pour les scientifiques cela signifie qu'une chose, il y a eu une manipulation et un réalignement des dents.
David Frayer, professeur émérite d'anthropologie à l'université du Kansas et l'un des auteurs de ces nouveaux travaux explique ceci : « Les éraflures montrent que l'individu avait poussé quelque chose contre ses dents pour faire tourner cette prémolaire. (...) Tous ces éléments laissent croire à un problème dentaire auquel l'homme aurait été confronté et qu'il aurait tenté de soigner lui-même » Les chercheurs ont constaté que la prémolaire ainsi qu'une dent de sagesse avaient été repoussées hors de leur position normale. « Ces marques sur l'émail dentaire indiquent que ce Néandertalien utilisait un morceau de quelque chose pour essayer d'atteindre la prémolaire incluse (...). C'est un ensemble intéressant d'actions qui, prises ensemble, correspondent à ce qu'aurait fait dans la même situation un humain moderne (...). Tous ceux qui ont eu un jour mal aux dents savent combien ça peut être douloureux d'avoir une dent incluse », ajoute le professeur Frayer.

Ces scientifiques ont analysé les quatre dents au microscope mais n'ont pas pu retrouver l'os maxillaire pour déterminer si ce Néandertalien souffrait d'une infection des gencives.

Cette nouvelle pourrait bien repousser de quelques milliers d'années la date de la première opération de chirurgie dentaire. Jusqu'à maintenant, le plus ancien chirurgien-dentiste semblait avoir vécu il y a 14 000 ans, durant l'ère des homo habilis. L'étude d'une molaire sur un squelette avait ainsi établi qu'un silex avait été utilisé pour forer la dent abîmée.

Selon une précédente étude parue dans la revue britannique Nature, les Néandertaliens se soignaient aussi avec une forme "d'aspirine" il y a 48 000 ans, en mâchant du peuplier qui libère une substance anti-inflammatoire et analgésique.


Source : www.20minutes.fr

Rédaction : Dentaire Service

Actualite-archeologie-odontologie-Dentaire-Service.png

03 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Les 7 péchés capitaux de la santé bucco-dentaire.

L'Association Dentaire Française a publié une infographie sur les 7 péchés capitaux source de problème buccodentaire. Voici leurs préconisations.

Source : ADF
C. Photos, infographie : ADF
Rédaction : Dentaire Service

30 JUIN 2017

Le fil d'actualité

Quand une nouvelle cyberattaque frappe le monde.

Antivirus et la sauvegarde : priorités numéro 1.

Le fonctionnement de nombreuses entreprises est perturbé depuis ce mardi 27 juin. Le rançongiciel NotPetya paralyse les systèmes informatiques en encryptant les données et demande une rançon pour les débloquer. L'ampleur de l'attaque rappelle tristement celle de Wannacry, en mai dernier...


NotPetya pourrait être pire que WannaCry.


La cyberattaque a commencé en Ukraine et en Russie, puis a gagné l'Europe et les Etats-Unis. A Kiev, les usagers du métro ne pouvaient plus acheter de tickets par carte bancaire tandis qu'à l'aéroport international la plupart des panneaux d'affichage étaient éteints.

Le groupe pétrolier Rosnef, le transporteur maritime danois Maersk les laboratoires Merck, les banques en Ukraine, la centrale nucléaire de Tchernobyl, Beiersdorf le fabricant de la crème Nivea, le géant publicitaire britannique WPP, l'industriel français Saint-Gobain, le distributeur Auchan, la SNCF et bien d'autres ont indiqué avoir été touchés. Selon les experts, le malware d'aujourd'hui est plus complexe que celui de mai, avec des vecteurs d'infection multiples.


Cyberattaque d'un niveau "sans précédent", selon le secrétaire d'Etat au Numérique.

"Le niveau de cette attaque est sans précédent", a indiqué le secrétaire d'Etat français au Numérique Mounir Mahjoubin. "L'attaque que le monde connaît en ce moment est une attaque industrialisée et automatisée qui est fondée sur une analyse très très intelligente des réseaux pour détecter les faiblesses existantes".



Le parquet de Paris ouvre une enquête.

Le parquet de Paris a ouvert ce mardi une enquête sur la vaste cyberattaque pour "accès et maintien frauduleux dans des systèmes de traitement automatisé de données", "entrave au fonctionnement" de ces systèmes, "extorsions et tentatives d'extorsions".


Les données au cabinet dentaire.

Pour les cabinets dentaires, les données sont extrêmement précieuses. La meilleure façon de se prémunir consiste à disposer d'une sauvegarde fiable et régulière permettant de restaurer les fichiers non infectés.

Toute l'équipe de Dentaire Service est votre disposition pour vous accompagner dans vos projets de protection antivirus et de sauvegarde.


Sources : www.20minutes.fr, www.sudouest.fr, www.leparisien.fr
Rédaction : Dentaire Service
C. Photos : Freepik, Le Parisien.

 

 

 

sauvegarde-donnees-medicales-Dentaire-Service.png

23 JUIN 2017

Le fil d'actualité

Belgique : un examen d'entrée en médecine et en dentaire.


Le Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles a adopté à la mi-mai un décret instaurant un examen d'entrée en première année de dentaire ou de médecine dès la rentrée universitaire 2017-2018 pour les étudiants français.

En effet, la Belgique fait face depuis de nombreuses années à l'afflux d'étudiants rebutés par la sélectivité du cursus français. En 2012, le pays avait mis en place des quotas d'étudiants étrangers : seuls 30 % des non-résidents étaient acceptés en première année. À l'issue du nouveau concours, un classement sera établi et seuls ceux qui entrent dans les quotas de 30 % seront admis.

La sélection se fera sous la forme d'une épreuve écrite : la première est intitulée « connaissance et compréhension des matières scientifiques » et la seconde, intitulée « communication et analyse critique de l'information ».


Sources : Revue Information Dentaire, www.lemonde.fr.

C. Photos : Freepik
Rédaction : Dentaire Service

Actualite-dentaire-etudiant-dentaire-Dentaire-Service.png