28 FÉVRIER 2017

Le fil d'actualité

Santé dentaire.

Près de 30% des Français ont renoncé à des soins dentaires en 2016 pour des raisons financières... C'est ce que dévoile une étude de la MGEN publiée ce lundi.

En cause : les prix élevés des prothèses dentaires et leur remboursement très faible par la Sécurité Sociale dissuadent nombreux assurés à franchir la porte du cabinet d'un chirurgien-dentiste. La profession déplore la « destruction massive » de la filière dentaire et appelle à une forte mobilisation ce vendredi. Le vice-président de l'union dentaire a rappelé que les chirurgiens-dentistes étaient obligés de pratiquer des prix élevés sur les prothèses pour combler le manque à gagner sur les actes conservateurs (crie, détartrage...). "Si le dentiste ne fait pas de prothèses dentaires, son cabinet ferme en deux mois", a-t-il expliqué ce lundi lors qu'une interview sur RMC.

A quelques semaines du premier tour des élections présidentielles, la question ne laisse pas indifférents les principaux candidats, et la quasi-totalité d'entre eux a déjà fait part de ses propositions en matière de prise en charge des soins dentaires. Entre le zéro reste à charge pour tous les actes pour l'un, reste à charge de zéro pour les actes les plus coûteux comme les prothèses dentaires pour d'autre ou encore une revalorisation des soins de prévention... qui n'ont pas été revalorisés par la Sécurité sociale depuis 25 ans. Mais quand sera-t-il réellement ? A suivre...

En attendant les élections mobilisons-nous ce vendredi 3 mars à Paris.

En savoir plus

Grève nationale des étudiants dentaires #dentger

Sources : 20minutes.fr, BFMTV

27 FÉVRIER 2017

Le fil d'actualité

Le magazine L'Orthodontiste, a fait l'éloge en novembre dernier de la caméra de prise d'empreinte numérique TRIOS 3 de 3SHAPE, dans son article intitulé «Les caméras optiques au banc d'essai».

La CFAO est une évolution incontournable de la pratique en orthodontie. Une mutation dans les moyens d'acquisition des examens initiaux et dans l'élaboration des appareillages orthodontiques est en marche.

Les technologies numériques ont transformé la société et cela dans tous les secteurs et il est évident qu'elles vont avoir un retentissement majeur de plus en plus important sur les techniques orthodontiques. L'impact se situe à plusieurs niveaux pour les orthodontistes : l'ergonomie, l'anticipation des problématiques et l'amélioration du diagnostic. Cette révolution, avec l'invention de l'empreinte optique et de la CFAO à usage des professionnels de l'art dentaire, avait été anticipée par François Duret dans les années 70. Elle connaît aujourd'hui un essor avec la multiplication des solutions offertes pour les praticiens.

Le scanner intra-oral est un véritable outil de travail pour le praticien et une révolution pour les patients.

L'empreinte optique présente aujourd'hui une solution fiable et reproductible tout en permettant d'améliorer la qualité des réalisations, ainsi que leur précision. Elle implique également un échange en temps réel avec les laboratoires et une optimisation des traitements en réduisant les étapes de traitements des empreintes. Ce flux numérique ne perturbe en rien la chaîne traditionnelle, il permet « seulement » d'optimiser, d'accélérer le transfert, et de le sécuriser : des rendez-vous plus courts, pas de modèles à couler...

Retour sur la référence en prise d'empreinte numérique : TRIOS3 de 3SHAPE.

A partir de 2012, 3SHAPE, leader dans le domaine des scanners à empreinte à destination des laboratoires propose une caméra de prise d'empreinte optique, TRIOS. La nouvelle génération de TRIOS combine avec brio un scanner intra-buccal, une caméra intra-orale intégrée et une fonction des teintes (pour la version polychromique).

Caméra de prise d'empreinte numérique TRIOS 3 de 3SHAPE, préconisée par Dentaire service


« Précision de l'acquisition, stabilité dimensionnelle et qualité du maillage ».


TRIOS 3, est la caméra de prise d'empreinte optique la plus facile et le plus rapide du marché. « Les empreintes numériques issues de la TRIOS 3 sont d'excellente qualité et nous n'avons eu aucun problème de maillage », rapporte le magazine L'Orthodontiste. «L'empreinte apparaît en couleur en temps réel avec des teintes très réalistes (NDRL : les teintes utilisées sont celles du tientier VITA), très douces et agréables au regard » souligne la revue.

Le système TRIOS a été conçu pour répondre aux attentes des professionnels de l'art dentaire, à la recherche d'une technologie intuitive d'empreinte numérique.

3SHAPE une technologie intuitive d'empreinte numérique au catalogue de Dentaire service 


« Gestion de l'image ».

Le logiciel OrthoAnalyser, « est l'un des logiciels de gestion d'empreinte les plus complets en orthodontie. Les empreintes scannées sont automatiquement stockées dans la base de données et ce logiciel permet d'éditer des planches de visualisation intégrées au logiciel de gestion, de réaliser des mesures d'arcades, des set-ups dentaires et des montages sur articulateur virtuel ».

 

Le logiciel OrthoAnalyser de gestion de l'image dentaire proposé par Dentaire service     OrthoAnalyser de 3SHAPE un must de la gamme Dentaire service

Source : Revue L'Orthodontiste, Les caméras optiques au banc d'essai, 30 novembre 2016.

 

21 FÉVRIER 2017

le chiffre du mois


La profession de chirurgien-dentiste, sur la liste des 100 meilleurs emplois de cette année aux Etats-Unis.

Selon l'U.S. News & World Report, qui publie chaque année une liste des 100 meilleurs emplois aux États-Unis, près de la moitié appartiennent à la catégorie de soins de santé. Cette liste se base sur 15 secteurs d'activités et d'entreprises aux Etats-Unis et en prend en compte la courbe de croissance ces 10 dernières années, le taux d'ouverture entre 2014 à 2024, le salaire médian, les taux d'emplois, les perspectives futures d'emplois, le niveau de stress et la qualité travail-vie privée des diverses professions. Ces données d'analyses sont le fruit du Bureau of Labor Statistics.

Les chirurgiens-dentistes sont en tête cette année ! Ce résultat est obtenu car il y a un fort potentiel de croissance, une bonne conciliation travail-vie privée et de bonne perspective de salaire. On estime que le nombre de chirurgiens-dentistes aura augmenté de 18 % jusqu'en 2024, comptant ainsi environ 23 300 nouveaux emplois.

Les orthodontistes, qui étaient, l'an dernier en tête de liste, occupe maintenant le 5ème rang. Compte tenu de la demande croissante des soins orthodontiques, la profession devrait se développer de 18% entre 2014 et 2024, ce qui équivaut environ à la création de 1 500 postes.

Les spécialistes en chirurgie buccale et maxillo-faciale se trouvent à la 9ème place dans la liste des meilleurs emplois en 2017, avec une progression de 1 200 nouveaux postes en 2024.

En raison du vieillissement de la population aux États-Unis, la demande croissante pour les soins dentaires réparatrice devrait stimuler la courbe de l'industrie dentaire et la profession de prothésiste en particulier. Les prothésistes dentaires se trouvent à la 21ème place et leur profession devrait connaître une augmentation de 100 nouveaux emplois d'ici 2024.
Le marché du travail pour les hygiénistes dentaires prospère principalement en raison de la prise de conscience de l'importance de la santé bucco-dentaire dans la santé globale. Classée à la 32ème, la profession d'hygiéniste devrait augmenter de 19 % d'ici 2024, avec la création d'environ 37 400 nouveaux emplois.

Enfin, on retrouve à la 100ème place de la liste les assistantes dentaires. Plus de 58 000 nouveaux emplois d'assistant(e)s dentaires devraient être ouverts d'ici 2024, traduisant ainsi une croissance de l'emploi de 18%.

Source : Dental Tribune International, février 2017.

20 FÉVRIER 2017

Le fil d'actualité

Les dentistes grincent des dents, rétrospective.


2016 : début des négociations entre l'Assurance maladie et les dentistes.

Charge sans concession. Dans un projet de rapport sur « les soins bucco-dentaires », la Cour des comptes dresse un constat qu'elle qualifie elle-même « d'accablant ». « Désengagement » des pouvoirs publics, « manque de transparence du secteur », et « l'indigence des contrôles de la profession » expliquent l'état de santé bucco-dentaire « médiocre » de la population française, selon les magistrats financiers.

Les Sages de la rue Cambon s'inquiètent que près d'un assuré sur cinq dise avoir renoncé à des soins dentaires pour des raisons financières. La Cour appelle donc à « réformer profondément l'organisation des soins bucco-dentaires » tout préconisant un meilleur remboursement des patients.

Dans son rapport, l'institution a proposé que l'Assurance maladie prenne en charge à 100% un suivi annuel obligatoire et les soins conservateurs (carie, détartrage...), tandis que les organismes complémentaires rembourseraient les soins prothétiques avec des tarifs plafonnés. La participation de l'Assurance maladie au financement des dépenses bucco-dentaires est passée de 36% à 33% entre 2006 et 2014, les complémentaires, premiers financeurs, prenant en charge 39% des dépenses en 2014 et les assurés sociaux 25%. Un reste à charge conséquent pour les patients qui provoque de « fortes inégalités d'accès aux soins en fonction des revenus ».

Grève nationale de la profession dentaire

Mardi 17 janvier 2017, Bordeaux :


Les étudiants en chirurgie dentaire manifestent devant l'hôpital Saint-André à Bordeaux. Ils dénoncent entre autres les négociations en cours entre l'Union nationale des caisses d'assurances maladies, les mutuelles et les dentistes, sur la nouvelle tarification des honoraires et s'inquiètent des futures conditions d'exercice de leur profession.

L'assurance maladie se désengage, les soins dentaires, pris en charge à 100% n'ont pas été réévalués depuis vingt ans, alors même que la pratique la technique, le matériel utilisé ont évolués.


20 au 27 janvier 2017 :

Grève nationale des étudiants en chirurgie dentaire.

Etudiants dentaires en grève dans la rue - Dentaire service

C. Photos : Lyon Mag.

Vendredi 27 janvier 2017, porte de Montreuil, Paris :

Les professionnels de l'art dentaire connaissent le verdict des partenaires conventionnels. Ce même jour et pour la première fois, dans une mobilisation sans précédent, tous les acteurs de la profession se sont unis : chirurgiens-dentistes libéraux, étudiants en chirurgie dentaire, enseignants hospitaliers, enseignants en odontologie, assistantes dentaires, prothésistes dentaires. Ils dénoncent l'absence d'amélioration du remboursement, actuellement très faible, des prothèses. En effet, la sous-évaluation des soins ne permettrait plus aux dentistes de moderniser leur cabinet, induisant ainsi une situation de sous-investissement tant sur le plan humain (manque d'assistantes) que technique (évolution vers les nouvelles technologies telle que la 3D). À l'inverse, les dentistes jugent que s'ils étaient mieux équipés et ils auraient la possibilité d'engager davantage de personnel, permettant ainsi d'assurer une meilleure prise en charge des patients selon les pratiques.


« Notre combat, votre santé », « étudiants pas contents pour l'avenir de nos patients », « Marisolde vos dents », « DENTger », « tous unis pour votre santé », « qui sème l'arbitrage récolte le carnage », « la qualité en danger », « artisans français la sécu nous tue », « les enseignants : votre santé bucco-dentaire en DENTger », « les dentistes sortent les crocs ».... peut-on lire sur les pancartes et banderoles déployées. Ce ne sont pas moins de 7500 participants de la France entière qui se sont donnés rendez-vous devant le siège de la CNAMTS (Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés). Objectif, dire NON à Marisol Touraine, ministre en charge de la santé.


L'Assurance maladie propose aux dentistes une hausse du tarif de certains actes moyennant le plafonnement du prix des prothèses. Pour la profession, le compte n'y est pas. Or, les prothèses, qui représentent 64 % des revenus des dentistes, sont depuis trente ans leur variable d'ajustement pour équilibrer leur cabinet. Depuis 1986, pour éviter d'avoir à rembourser trop de soins dentaires, l'Assurance maladie et le ministère de la Santé ont autorisés les chirurgiens- dentistes à pratiquer des prix libres sur les prothèses en échange d'un encadrement des tarifs sur les soins de base. Mais tout a dérivé : pas de revalorisation des soins dits conservateurs et envolée des prix des prothèses pour compenser.

Défendre la qualité des soins...

Les patients devront quant à eux, encore attendre pour bénéficier d'un meilleur accès aux soins dentaires. Ils sont 17 % à y renoncer pour raison financière et cela monte à 44% pour la pose d'implants. Le reste à charge, c'est-à-dire ce que le patient doit régler de sa poche, atteint en moyenne 25 % de la facture totale.

En ce moment se joue la dernière ligne droite pour la négociation tarifaire entre les syndicats de dentistes et l'Assurance maladie.


1er février 2017 :

Aucun accord n'est signé. Les trois syndicats représentant les 37 000 chirurgiens-dentistes libéraux (FDSL, CNSD et UJCD) ont chacun rejeté l'accord qui aurait dû être signé ce 1er février.


Vendredi 3 mars 2017, 13h, ministère de la santé :

Les différents syndicats du secteur dentaire et l'Union nationale des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) donnent rendez-vous aux professionnels de l'art dentaire pour une mobilisation massive.... A suivre.

Grève nationale des étudiants dentaires #dentger


Sources : www.leparisien.fr, www.lefigaro.fr, www.edp-dentaire.fr, www.editionscdp.fr, www.francetvinfo.fr, www.sudouest.fr, Dental Tribune,
C. Photos : France 3 Régions, Lyon Mag, DENTger, Dental Tribune.

20 FÉVRIER 2017

Le fil d'actualité

Un dentiste Anglais a eu une idée géniale en intégreant une scène de Où est Charlie ? juste au-dessus du fauteuil patient. Installé à Rugeley, le cabinet de cet omnipraticien offre un moyen insolite et amusant à ces patients de faire passer le temps. Il suffit d'ouvrir grand les yeux et de se concentrer sur la scène intitulée « Fête foraine » pour retrouver le fameux Charlie. Et même si vous trouvez rapidement Charlie, vous pourrez vous escrimer à trouver les nombreux autres personnages et objets dissimulés. Alors, à quand dans tous les cabinets dentaires ? :)

Source : fr.ubergizmo.com

 

Actualite-dentaire-eclairage-plafonnier_dentaire_Dentaire_Service.png