13 FÉVRIER 2017

Le fil d'actualité

Paris s'engage contre les inégalités d'accès aux soins.

Anne Hidalgo, maire de Paris, a fait de la lutte contre les inégalités d'accès aux soins un enjeu majeur de la mandature. Paris, souhaite aller encore plus loin en lançant un dispositif inédit d'aide à l'installation des professionnels libéraux de santé.
Paris Med' est un dispositif proposé par la Mairie de Paris aux professionnels de santé souhaitant s'installer en libéral dans la capitale.

Le constat suivant est édifiant. D'ici 2020 certains arrondissements pourraient voir disparaitre presque 50% de leurs professionnels de santé en secteur 1. Il a donc urgence de pallier à ce problème. Ce dispositif, élaboré conjointement avec l'Agence Régionale de Santé (ARS), la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de Paris (CPAM), le Conseil Départemental de l'Ordre des médecins, la Région Ile-de-France et Départements de médecine générale des universités parisiennes, accompagne les professionnels de santé libéraux dans leurs projets d'installation.

Qui est concerné ?

- Les étudiants en fin de cursus,
- Les professionnels médicaux de 1er recours (médecins généraliste, ophtalmologistes, pédiatres, gynécologues, psychiatres, sages-femmes, chirurgiens-dentistes...),
- Les auxiliaires médicaux libéraux (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthoptistes, orthophonistes, podologues, psychomotriciens...)

Paris Med' aide à :

- Obtenir des locaux professionnels adaptés à des prix modérés,
- Bénéficier d'un financement pour l'aménagement des locaux allant jusqu'à 15 000€ par professionnel de santé pour les travaux et les équipements,
- Mettre en relation des professionnels qui souhaitent travailler en exercice regroupé

Quelles sont les conditions pour accéder à Paris Med'?

L'installation doit regrouper trois professionnels de santé dont un médecin généraliste qui exercent en secteur 1 ou tarif opposable et s'installer dans un des 39 quartiers prioritaires avec un engagement minimum de 3 ans. Par ailleurs, dans le cadre du cabinet, des actions de santé publique devront être menées : prévention et dépistage individuels, participation à la permanence des soins ambulatoires, éducation thérapeutique du patient....

Si les premiers avantages sont purement financiers par le partage des locaux et des matériels, cette option permet d'exercer son métier plus simplement et de consacrer toute son énergie au patient, de partager un secrétariat unique et d'équilibrer sa vie privée et professionnelle en aménageant ses horaires plus facilement. Nul doute que si cette proposition fonctionne dans la capitale, elle sera reprise en région pour contrer les déserts médicaux.

Tour Eiffel

Sources : Site de la ville de Paris, CMV MÉDIFIORCE.

16 JANVIER 2017

Le fil d'actualité

100 bucco-bus d'ici à 2020.

Afin de faciliter l'accès aux soins et renforcer les droits sociaux des personnes en situation de handicap, Marisol TOURAINE, ministre en change de la santé, souhaite développer le parc des unités dentaires mobiles. La ministre prévoit d'en mettre deux à disposition par région dès 2018 et de déployer 100 bucco-bus d'ici à 2020. Un budget de 25 millions d'euros sera consacré à ces véhicules, dont 15 millions pour l'investissement et 10 millions pour le fonctionnement. Cette annonce fait partie d'une série de 90 mesures annoncées le 2 décembre dernier dans le cadre du Comité Interministériel du Handicap. La ministre a aussi annoncé des cotations majorées pour les actes spécifiques. Ces revalorisations sont actuellement négociées entre les partenaires conventionnels.

Source : Revue Information Dentaire, Décembre 2016.

Actualites_dentaire-bucco_bus_unites_dentaire_mobiles_Dentaire_Service.jpg

01 JANVIER 2017

Le fil d'actualité

Que cette année vous apporte la réussite dans tout ce que vous entreprenez, que les difficultés vous soient toutes épargnées, que la joie, le bonheur et la bonne humeur soient au rendez-vous. Toute l'équipe de Dentaire Service vous souhaite ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Bonne année !

23 DÉCEMBRE 2016

Le fil d'actualité

Bonnes fêtes !
La société sera fermée pour les fêtes de fin d'année du 23 décembre au soir au 1er janvier inclus.
Toute l'équipe de Dentaire Service vous souhaite de passer d'excellente fêtes de fin d'année !

A l'année prochaine...

 

Dentaire-Service_actualite_dentaire_noel.jpg

12 DÉCEMBRE 2016

Le fil d'actualité

Les chercheuses Tara L KRAFT et Sarah D PRESSMAN, de l'université du Kansas, ont mené une expérience intéressante. Elles ont demandé à des participants de dessiner une étoile en se servent de leur main non dominante. Tentez l'expérience ! C'est difficile, exige une bonne dose de concentration.... Et provoque du stress. Puis, elles ont demandé aux participants de se détendre. Certains d'entre eux ont été invités à mordre fermement dans une paire de baguettes pour se forcer à sourire.

Les chercheuses ont ainsi pu observer que leur rythme cardiaque était 7% plus lent que celui des autres participants, elles ne sont pas en mesure de généraliser cette conclusion, mais maintenir une expression faciale associée à une émotion positive semble avoir des effets bénéfiques sur le stress...

Sources : KRAFT, Tara L, et Sarah D PRESSMAN. « Grin and Bear It : The Influence of Manipulated Facial Expression on the Stress Response », Psychological Science, vol 23, n°11, novembre 2012. P 1372-1378. Les carnets de la Harvard Business Review, Chiffres incroyables et autres curiosités, novembre 2014.

Sourire réduit le stress