31 OCTOBRE 2017

Le fil d'actualité

Campagne mondiale pour promouvoir un futur sans carie.


Le 14 octobre 2017 dernier a eu lieu la deuxième édition de la Journée mondiale pour un futur sans carie, instaurée en 2016 à l'initiative de l'Alliance pour un futur sans carie (ACFF) afin de répondre à la nécessité d'une meilleure sensibilisation mondiale à cette pathologie. Non traitées, les caries dentaires précoces peuvent se transformer en cavités carieuses et conduisent à la destruction des dents. L'ACFF appelle à une augmentation des ressources allouées à la prévention.


Quelques chiffres : 


Dans le monde, entre 60 et 90 % des enfants scolarisés et près de 100 % des adultes sont atteints par cette pathologies. En France, les statistiques montrent que 30% des enfants de 6 ans et 50% des adultes présentent au moins une dent cariée non soignée et la plupart ignorent qu'il est possible de prévenir l'apparition des lésions carieuses et de les prendre en charge dès les premiers stades.


Les experts qui se sont associés pour la Journée Mondiale pour un Futur sans Carie estiment que concentrer les efforts sur l'importance d'un brossage deux fois par jour avec un dentifrice fluoré pendant deux minutes, et la diminution de la consommation de sucre constituent un bon point de départ.


Source : DENTAL TRIBUNE
Photos : DURR DENTAL
Rédaction : DENTAIRE SERVICE

Actualite_journee_sans_carie_Dentaire_Service.jpg

30 OCTOBRE 2017

Le chiffre du mois

La consommation de soins dentaires toujours en hausse.


La consommation de soins dentaires s'élèvait à 11,1 milliards d'euros en 2016, soit une hausse en valeur de 2,9 % par rapport à 2015, année qui avait déjà connu une augmentation de 1,2 %...


Source : Information Dentaire

Photos : Shutterstock
Rédaction : Dentaire Service

Actualite-penibilite-dentiste-Shutterstock-anatoliy-gleb-Dentaire-Service.jpg

30 OCTOBRE 2017

Le fil d'actualité

Appel à la mobilisation des praticiens pour pérenniser la mission du Bus Social Dentaire.


Créée à l'initiative du Conseil National de l'Ordre des chirurgiens-dentistes fin 1996, l'Association Bus Social Dentaire propose des soins bucco-dentaires d'urgence entièrement gratuits aux patients en situation de précarité, sans couverture sociale ou en fin de droits. Elle travaille à reconstruire le lien social et conduit progressivement les patients vers des structures fixes. L'Association organisatrice lance un appel pour mobiliser de nouveaux chirurgiens-dentistes désireux de mettre leur pratique au service du Bus Social Dentaire.

Depuis 20 ans, près de 40 000 patients ont été accueillis et soignés depuis la création du bus.

« En collaboration avec toutes les structures existantes, intégré à des réseaux sanitaires et sociaux, le Bus représente un premier niveau relationnel formant une passerelle spécialisée d'accès aux soins, soucieuse de conduire progressivement et de pérenniser l'insertion de patients exclus du circuit habituel de soins », souligne Paul Samakh, Président de l'Association et Vice-Président de l'Ordre national des chirurgiens-dentistes. « Aujourd'hui plus que jamais, son action est indispensable. L'accès aux soins dentaires des personnes en situation de précarité est une priorité, tant pour les pouvoirs publics que pour le Conseil national de l'Ordre », précise-t-il.

Les ressources humaines du Bus composées actuellement de 40 chirurgiens-dentistes bénévoles sont insuffisantes pour répondre à la demande croissante de la patientèle et il est urgent de compléter le vivier de bénévoles de l'association.


Source : Dental Tribune

Photos : Freepick
Rédaction : Dentaire Service

Actualites_dentaire-bucco_bus_unites_dentaire_mobiles_Dentaire_Service.jpg

17 OCTOBRE 2017

Le fil d'actualité

Registre public d'accessibilité en cabinet dentaire.

Consultable par les patients, ce document vise à informer du niveau d'accessibilité du cabinet dentaire et des prestations proposées. Depuis le 30 septembre, les praticiens de l'art dentaire ont l'obligation de tenir à la disposition du public ce registre.


Depuis la fin du mois de septembre, les chirurgiens-dentistes doivent tenir un registre public d'accessibilité (RPA) dans leur cabinet dentaire (1). Ce document a pour objectif d'informer le public sur le degré d'accessibilité du cabinet et des prestations fournies par le dentiste. Le document à produire ne présente pas de contraintes particulières tant sur la forme que sur le fond. Mode d'empli de ce nouveau dispositif.

Quand ce registre doit-il être élaboré ?

Chaque cabinet dentaire doit mis à la disposition de sa patientèle son RPA depuis le 30 septembre 2017.

Quelle forme doit prendre ce registre ?

Il doit être consultable sur place au principal point d'accueil accessible du cabinet dentaire. Dématérialisé ou papier, n'y a pas d'obligation de forme. C'est à vous de choisir ! Si le cabinet dentaire dispose d'un site Internet, le registre peut y être consulté dans une rubrique dédiée. Aucune forme particulière n'est imposée par la réglementation. Il suffit de regrouper l'ensemble des pièces demandées.

Que doit-il contenir ?

Le Registre Public d'accessibilité (RPA) doit rassembler un certain nombre de pièces qui varient selon la situation du cabinet dentaire.
- Une présentation globale de toutes les activités proposées par le cabinet dentaire ;
- Le degré d'accessibilité de l'ERP à travers :
       Pour les ERP nouvellement construits, l'attestation d'achèvement des travaux soumis à permis de construire, prévue à l'article L. 111-7-4 du Code de la construction et de l'habitation (CCH) ;
       Pour les ERP existants conformes, l'attestation d'accessibilité, prévue à l'article R. 111-19-33 du CCH ;
       Pour les ERP sous Ad'ap (agenda d'accessibilité programmée), le calendrier de la mise en accessibilité, le bilan à mi-parcours (uniquement pour les agendas de quatre à neuf ans) et, en fin d'Ad'ap, l'attestation d'achèvement, prévue à l'article D. 111-19-46 du CCH ;
       Pour les ERP sous AT (autorisation de travaux), la notice d'accessibilité, prévue à l'article R. 111-19- 46 du CCH ;

- Le cas échéant, les arrêtés préfectoraux accordant la ou les dérogations.

- La formation du personnel à l'accueil du public à travers :
       La plaquette informative de la DMA intitulée « Bien accueillir les personnes handicapées », qui doit être jointe au registre ;
       La description des actions de formation ;

- Les modalités de maintenance et d'utilisation des équipements d'accessibilité, tels que les ascenseurs ou les rampes amovibles.

(1) Ce dispositif est introduit par la loi du 5 août 2015 ratifiant l'ordonnance du 26 septembre 2014 relative à la mise en accessibilité des ERP, des transports publics, des bâtiments d'habitation et de la voirie pour les personnes handicapées et visant à favoriser l'accès au service civique pour les jeunes en situation de handicap.

Source : ONCD
Photo : FREEPIK
Rédaction Dentaire Service

Actualite-rpa-Dentaire-service.jpg

12 OCTOBRE 2017

Le fil d'actualité

La phytothérapie en odonto-stomatologie

Pour la deuxième année, l'Université Paris-Diderot propose un Diplôme Universitaire de Phytothérapie et d'Aromathérapie en Odontostomatologie, sous la direction du Professeur Vianney Descroix. Le cursus qui débutera en janvier 2018 comprend 100 heures de formation annuelle dont 32 heures de formation clinique et en situation en cabinet dentaire.

La formation vise un public titulaire d'un diplôme français de Docteur en chirurgie dentaire ou praticiens étrangers d'un pays membre ou non de l'Union européenne titulaire d'un diplôme leur permettant d'exercer la chirurgie dentaire dans leur pays ou étudiants suivant le cursus du Diplôme d'études spécialisées (DES) en odontologie.

Le programme réparti en six séminaires de deux journées s'accompagne d'un stage pratique de six stages d'une demi-journée, d'une journée botanique et d'un colloque. Les sujets abordés couvrent de nombreux domaines allant des fondements de la phytothérapie et de l'aromathérapie à l'hygiène bucco-dentaire et médecine orale.

Source : Dental Tribune International
Photos : Freepik

Actualite-fauteuil-dentaire-investissements-dentaire-service.png