22 AOÛT 2017

Le fil d'actualité

La loi informatique et liberté au cabinet.

Un cabinet dentaire condamné à 10 000 euros d'amende

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a prononcé une sanction de 10 000 € à l'encontre d'un cabinet dentaire, pour non-respect du droit d'accès du patient à son dossier médical et pour méconnaissance de son obligation de coopération avec elle, prévue par la loi.

Des manquements à tous les étages.

En 2015, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a reçu une plainte d'un patient ne parvenant pas à accéder à son dossier médical détenu par son ancien dentiste.

Après plusieurs interpellations par courrier, et une mise en demeure restées sans réponse, la commission a décidé de lancer une procédure contre le cabinet.

Après examen du dossier, il est apparu à la Cnil qu'il y avait bien un manquement au droit d'accès du patient prévu par la loi, que les obligations déontologiques auxquelles sont soumises les professions médicales, notamment celles liées au secret médical, ne justifient pas une absence de communication du dossier médical au plaignant et que le cabinet dentaire avait méconnu son obligation de coopération avec la Cnil résultant de la loi.

Dans une délibération du 18 mai 2017, la Commission a donc prononcé une sanction pécuniaire de 10.000 € à l'encontre du cabinet dentaire.

Ce que dit la loi.

La CNIL rappelle que chaque professionnel de santé doit mettre en place une procédure permettant de répondre aux demandes faites par le patient d'accéder aux données figurant dans son dossier médical et administratif.

Des plaintes régulières et nombreuses.

Tous les ans, la CNIL reçoit un nombre significatif de plaintes concernant le droit d'accès à un dossier médical. Près de la moitié des demandes d'accès concernent des médecins libéraux.

La loi informatique et libertés précise également que les données de santé peuvent être communiquées directement à la personne ou, si elle le souhaite, à un médecin qu'elle aura préalablement désigné (article 43).

Enfin, la communication du dossier médical doit être faite au plus tard dans les 8 jours suivant la demande et au plus tôt dans les 48 heures. Si les informations remontent à plus de cinq ans, le délai est porté à 2 mois.


Sources : Le Monde du Chiffre magazine de la profession Comptable, Dynamique Dentaire, CNIL.
Photo : Freepik

 

Actualite-dentaire-cnil-cabinet-dentaire-dentaire-service.jpg

21 AOÛT 2017

Le fil d'actualité

Innovation : Amabrush, la brosse à dents qui nettoie les dents en 10 secondes seulement.


Trouvant qu'ils passaient trop de temps à se brosser les dents, des chercheurs Américains ont inventé Amabrush, une brosse à dents totalement automatisée capable de laver les dents en 10 secondes seulement.


Plus besoin de frotter.

Cette brosse à dents complètement autonome et automatique lave les dents en 10 secondes seulement. Il suffit simplement d'appuyer sur un bouton et d'attendre que vos dents soient propres.

Connectée via Bluetooth a une application, il est possible de choisir le mode de vibration souhaité ou passer commande des pièces de rechange.

La production est prévue à partir de septembre 2017 et les premières livraisons sont prévues en décembre.

Source : http://www.usinenouvelle.com
Photos : Amabrush
Rédaction : Dentaire Service

Actualite-dentaire-Brosse-Amabrush_dentaire-service.png

17 JUILLET 2017

Le chiffre du mois

8 259 médecins à diplôme français en moins de 2010 à 2017, intégralement compensés par des médecins à diplôme étranger.


7 millions de bénéficiaires de la CMU-C et de l'ACS (Aide à l'Acquisition d'une Complémentaire Santé) à fin 2016, soit une augmentation de 3,1% en un an.


+ 1,12%, c'est la hausse des revenus des chirurgiens-dentistes en 2015, après une légère érosion sur les 3 dernières années.


4 sur 10, c'est le nombre de français qui ne font pas leur visite annuelle chez leur chirurgien-dentiste d'après une récente étude de l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.


Source : Annuaire Dentaire

Actualite-Dentiste-Patient-dentaire-service.png

12 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Un musée consacré à l'hygiène dentaire en Thaïlande.


Un musée insolite a ouvert ses portes en Thaïlande. A destination des enfants ce musée est consacré à l'hygiène bucco-dentaire. Des présentations sur l'histoire de la dentisterie et l'hygiène bucco-dentaire en Asie, des modèles d'humains en 3D, des brosses à dents géantes, des bouches béantes sont présents afin que les enfants apprennent comment prendre soin de leurs dents de manière ludique et expliquent à quel point la santé dentaire peut affecter la santé générale.


Cette initiative parrainée par la famille royale a pour but sensibilisé les citoyens à l'hygiène bucco-dentaire dans un pays où l'accès aux soins dentaires reste limité, particulièrement dans les régions éloignées de la capitale.


Source : www.lefildentaire.com

Rédaction : Dentaire Service
c. Photos : Freepik

Actualite-musee-dentaire-Dentaire-Service.jpg

10 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Un homme de Néandertal s'est improvisé chirurgien-dentiste il y a 130 000 ans.

Des chercheurs de l'Université du Kansas aux Etats-Unis ont étudié les dents d'un homme de Néandertal et ont découvert que celui-ci avait cherché à les soigner et à les aligner...


Néandertal, chirurgien-dentiste.

Une étude publiée le 19 juin dernier dans la revue Bulletin of the International Association for Paleodontology apporte un regard nouveau sur la dentition de nos lointains ancêtres. Des chercheurs de l'Université du Kansas aux Etats-Unis ont étudié les dents fossilisées d'un homme de Néandertal vieux de 130 000 ans retrouvées sur le site de Krapina, en Croatie, et ont découvert que celui-ci avait cherché à les soigner et à les aligner...

Sur les dents situées à gauche sur la mâchoire, quatre sont striées et portent des traces de rainures ainsi que d'importantes irritations. Pour les scientifiques cela signifie qu'une chose, il y a eu une manipulation et un réalignement des dents.
David Frayer, professeur émérite d'anthropologie à l'université du Kansas et l'un des auteurs de ces nouveaux travaux explique ceci : « Les éraflures montrent que l'individu avait poussé quelque chose contre ses dents pour faire tourner cette prémolaire. (...) Tous ces éléments laissent croire à un problème dentaire auquel l'homme aurait été confronté et qu'il aurait tenté de soigner lui-même » Les chercheurs ont constaté que la prémolaire ainsi qu'une dent de sagesse avaient été repoussées hors de leur position normale. « Ces marques sur l'émail dentaire indiquent que ce Néandertalien utilisait un morceau de quelque chose pour essayer d'atteindre la prémolaire incluse (...). C'est un ensemble intéressant d'actions qui, prises ensemble, correspondent à ce qu'aurait fait dans la même situation un humain moderne (...). Tous ceux qui ont eu un jour mal aux dents savent combien ça peut être douloureux d'avoir une dent incluse », ajoute le professeur Frayer.

Ces scientifiques ont analysé les quatre dents au microscope mais n'ont pas pu retrouver l'os maxillaire pour déterminer si ce Néandertalien souffrait d'une infection des gencives.

Cette nouvelle pourrait bien repousser de quelques milliers d'années la date de la première opération de chirurgie dentaire. Jusqu'à maintenant, le plus ancien chirurgien-dentiste semblait avoir vécu il y a 14 000 ans, durant l'ère des homo habilis. L'étude d'une molaire sur un squelette avait ainsi établi qu'un silex avait été utilisé pour forer la dent abîmée.

Selon une précédente étude parue dans la revue britannique Nature, les Néandertaliens se soignaient aussi avec une forme "d'aspirine" il y a 48 000 ans, en mâchant du peuplier qui libère une substance anti-inflammatoire et analgésique.


Source : www.20minutes.fr

Rédaction : Dentaire Service

Actualite-archeologie-odontologie-Dentaire-Service.png