03 JUILLET 2017

Le fil d'actualité

Les 7 péchés capitaux de la santé bucco-dentaire.

L'Association Dentaire Française a publié une infographie sur les 7 péchés capitaux source de problème buccodentaire. Voici leurs préconisations.

Source : ADF
C. Photos, infographie : ADF
Rédaction : Dentaire Service

30 JUIN 2017

Le fil d'actualité

Quand une nouvelle cyberattaque frappe le monde.

Antivirus et la sauvegarde : priorités numéro 1.

Le fonctionnement de nombreuses entreprises est perturbé depuis ce mardi 27 juin. Le rançongiciel NotPetya paralyse les systèmes informatiques en encryptant les données et demande une rançon pour les débloquer. L'ampleur de l'attaque rappelle tristement celle de Wannacry, en mai dernier...


NotPetya pourrait être pire que WannaCry.


La cyberattaque a commencé en Ukraine et en Russie, puis a gagné l'Europe et les Etats-Unis. A Kiev, les usagers du métro ne pouvaient plus acheter de tickets par carte bancaire tandis qu'à l'aéroport international la plupart des panneaux d'affichage étaient éteints.

Le groupe pétrolier Rosnef, le transporteur maritime danois Maersk les laboratoires Merck, les banques en Ukraine, la centrale nucléaire de Tchernobyl, Beiersdorf le fabricant de la crème Nivea, le géant publicitaire britannique WPP, l'industriel français Saint-Gobain, le distributeur Auchan, la SNCF et bien d'autres ont indiqué avoir été touchés. Selon les experts, le malware d'aujourd'hui est plus complexe que celui de mai, avec des vecteurs d'infection multiples.


Cyberattaque d'un niveau "sans précédent", selon le secrétaire d'Etat au Numérique.

"Le niveau de cette attaque est sans précédent", a indiqué le secrétaire d'Etat français au Numérique Mounir Mahjoubin. "L'attaque que le monde connaît en ce moment est une attaque industrialisée et automatisée qui est fondée sur une analyse très très intelligente des réseaux pour détecter les faiblesses existantes".



Le parquet de Paris ouvre une enquête.

Le parquet de Paris a ouvert ce mardi une enquête sur la vaste cyberattaque pour "accès et maintien frauduleux dans des systèmes de traitement automatisé de données", "entrave au fonctionnement" de ces systèmes, "extorsions et tentatives d'extorsions".


Les données au cabinet dentaire.

Pour les cabinets dentaires, les données sont extrêmement précieuses. La meilleure façon de se prémunir consiste à disposer d'une sauvegarde fiable et régulière permettant de restaurer les fichiers non infectés.

Toute l'équipe de Dentaire Service est votre disposition pour vous accompagner dans vos projets de protection antivirus et de sauvegarde.


Sources : www.20minutes.fr, www.sudouest.fr, www.leparisien.fr
Rédaction : Dentaire Service
C. Photos : Freepik, Le Parisien.

 

 

 

sauvegarde-donnees-medicales-Dentaire-Service.png

23 JUIN 2017

Le fil d'actualité

Belgique : un examen d'entrée en médecine et en dentaire.


Le Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles a adopté à la mi-mai un décret instaurant un examen d'entrée en première année de dentaire ou de médecine dès la rentrée universitaire 2017-2018 pour les étudiants français.

En effet, la Belgique fait face depuis de nombreuses années à l'afflux d'étudiants rebutés par la sélectivité du cursus français. En 2012, le pays avait mis en place des quotas d'étudiants étrangers : seuls 30 % des non-résidents étaient acceptés en première année. À l'issue du nouveau concours, un classement sera établi et seuls ceux qui entrent dans les quotas de 30 % seront admis.

La sélection se fera sous la forme d'une épreuve écrite : la première est intitulée « connaissance et compréhension des matières scientifiques » et la seconde, intitulée « communication et analyse critique de l'information ».


Sources : Revue Information Dentaire, www.lemonde.fr.

C. Photos : Freepik
Rédaction : Dentaire Service

Actualite-dentaire-etudiant-dentaire-Dentaire-Service.png

19 JUIN 2017

Le fil d'actualité

Obésité et maladies parodontales.

Les professionnels de santé s'accordent à dire que l'obésité est une maladie chronique. Et les cas augmentent en France chaque année : + 5,9% par an en moyenne depuis 12 ans. De nombreuses recherches ont démontré que l'obésité augmentait le diabète de type 2, le risque d'hypertension, les troubles cardiovasculaires, l'arthrose, de problèmes respiratoires, les risques de cancers du col de l'utérus, du sein, de la prostate et du colon.

Une étude Thaïlandaise sur 160 sujets adultes souffrant d'obésité ou de surpoids montre un lien entre certaines infections dentaires comme la parodontite et les problèmes de surpoids.

Chez les participants dont l'Indice de Masse Corporelle (IMC) indiquait une obésité, le risque de parodontite était 5,9 fois plus élevé que chez les personnes ayant l'IMC plus bas. Chez les personnes en surpoids, le risque est 4,2 fois plus élevé.

Des marqueurs d'inflammation dans le sang étaient également plus hauts, malgré l'ajustement des données en tenant en compte du genre, l'âge, le tabagisme, le sport et le sucre dans le sang. D'après le site Health, les résultats de cette étude ne sont pas surprenants car l'obésité contribue à l'inflammation de l'organisme, et augmente ainsi le risque de maladies des gencives. Ce type d'inflammation est d'ailleurs également responsable d'un dérèglement du système immunitaire.
La relation de cause à effet entre l'obésité et la parodontite n'a pas été encore prouvé dans ces travaux, mais les chercheurs souhaitent alerter les professionnels de santé et les patients.

En France presque la moitié des Français adultes dépassent le seuil du poids de référence selon la définition de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Il est donc indispensable d'être conscient des risques et de prendre en compte l'importance d'une alimentation saine, équilibrée, de pratiquer régulièrement une activité physique et d'avoir une hygiène bucco-dentaire irréprochable.


Sources: OBEPI 2009, grand Rounds in Oral and Systemic Medicine Vol.1, No 2, 2006, pp. 36 - 47 36 – 47, http://www.santemagazine.fr/

C. Photos: Freepik
Rédaction : Dentaire Service

Dentaire-Service_actualites_dentaire.jpg

14 JUIN 2017

Le fil d'actualité

30% des praticiens en grève dans le département de l'Essonne.


Les patients souhaitant se rendre chez leur chirurgien-dentiste habituel risquent de trouver portes closes cette semaine.

Depuis lundi, 30% chirurgiens-dentistes de l'Essonne répondent à l'appel des Cellules départementales de coordination des dentistes libéraux (CCdeli). Asyndical, ce mouvement a été lancé dans le prolongement des grèves précédentes contre la réforme de l'ancienne ministre de la santé, portant des tarifs, notamment le plafonnement des tarifs des prothèses en échange de revalorisation de certains soins (détartrage...).

Inquiet, à l'image de nombre de ses confrères et consoeurs, Docteur Guillaume SAVARD, omnipraticien à Arpajon en vient aujourd'hui à s'interroger sur l'avenir de la médecine bucco-dentaire en France. « La situation est telle que certains pensent, voire se préparent déjà à quitter la France afin d'exercer ailleurs », se confiait-il aux journalistes du journal Le Parisien. Et il n'est pas le seul de sa profession à redouter « une dérive privilégiant le chiffre d'affaires plutôt que la prévention et la qualité des soins apportés aux patients ».


Source : Le Parisien du 13/06/2017

C. Photos et rédaction : Dentaire Service

 

Actualite-dentaire-greve-dentistes-mars-2017_paris-Dentaire-Service.JPG