04 SEPTEMBRE 2017

Le fil d'actualité

Une formation en CFAO.

Depuis septembre, l'Académie d'Art Dentaire propose à ses étudiants une formation en CFAO (Conception et Fabrication Assistées par Ordinateur), afin de répondre aux enjeux des laboratoires de prothèse dentaire qui sont de plus en plus nombreux à s'équiper de systèmes de fabrication numériques.

Ouvert aux titulaires d'un BTS prothèse dentaire, ce diplôme propose des cours théoriques sur la CFAO, l'utilisation de logiciels, la gestion d'un laboratoire et des relations publiques. Le but de cette formation est d'apporter aux futurs prothésistes dentaires une expertise dans l'utilisation des solutions numériques.

La CFAO en chiffres.

70% des laboratoires offrent des restaurations fabriquées numériquement.

48%, c'est le pourcentage des restaurations usinées par CFAO dans les laboratoires spécialisés en couronnes et bridges aux États-Unis en 2015 (contre 4 % en 2005).


Sources : www.dynamiquedentaire.com, Revue LMT "Enquête sur l'état de l'industrie en 2015".
C. Photos : 3Shape
Rédaction : Dentaire Service Actaulite_dentaire_3Shape_Trios_Dentaire_Service.jpg

23 AOÛT 2017

Le fil d'actualité

Soins dentaires : la société Incisiv rappelée à l'ordre.


Depuis 4 ans, la société Incisiv qui propose des soins dentaires à domicile et en maison de retraite à des personnes dépendantes, risque de se retrouver en redressement judiciaire. Un service menacé par l'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes qui estime que les praticiens exercent sans autorisation en dehors de leur cabinet. Trois dentistes ont déjà été convoqués et « menacés de radiation s'ils continuaient leur collaboration », d'après le journal Le Parisien. Les 18 salariés de la société se déplacent à domicile, dans les maisons de retraites et dans 400 EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) qui font régulièrement appel à leurs services.

Dans une pétition adressée à l'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes (ONCD) et à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, la société Incisiv s'indigne : « Nous faisons face à un problème de taille, l'Ordre National des Chirurgiens-Dentistes s'oppose à cette innovation et menace les praticiens qui travaillent au service des personnes dépendantes de sanctions ordinales, voire de radiation ! ». La fondatrice de la société, Docteur Agnès Gepner, a demandé un rendez-vous avec la ministre de la santé et attend une réponse. « Il faudrait que l'on puisse se constituer en centre de santé mobile », explique-t-elle au Parisien.


Sources : Dynamique Dentaire, Le Parisien

Photos : Freepik
Rédaction : Dentaire Service.

Actualite-dentaire-insiv-dentaire-service.jpg

22 AOÛT 2017

Le fil d'actualité

La loi informatique et liberté au cabinet.

Un cabinet dentaire condamné à 10 000 euros d'amende

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a prononcé une sanction de 10 000 € à l'encontre d'un cabinet dentaire, pour non-respect du droit d'accès du patient à son dossier médical et pour méconnaissance de son obligation de coopération avec elle, prévue par la loi.

Des manquements à tous les étages.

En 2015, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a reçu une plainte d'un patient ne parvenant pas à accéder à son dossier médical détenu par son ancien dentiste.

Après plusieurs interpellations par courrier, et une mise en demeure restées sans réponse, la commission a décidé de lancer une procédure contre le cabinet.

Après examen du dossier, il est apparu à la Cnil qu'il y avait bien un manquement au droit d'accès du patient prévu par la loi, que les obligations déontologiques auxquelles sont soumises les professions médicales, notamment celles liées au secret médical, ne justifient pas une absence de communication du dossier médical au plaignant et que le cabinet dentaire avait méconnu son obligation de coopération avec la Cnil résultant de la loi.

Dans une délibération du 18 mai 2017, la Commission a donc prononcé une sanction pécuniaire de 10.000 € à l'encontre du cabinet dentaire.

Ce que dit la loi.

La CNIL rappelle que chaque professionnel de santé doit mettre en place une procédure permettant de répondre aux demandes faites par le patient d'accéder aux données figurant dans son dossier médical et administratif.

Des plaintes régulières et nombreuses.

Tous les ans, la CNIL reçoit un nombre significatif de plaintes concernant le droit d'accès à un dossier médical. Près de la moitié des demandes d'accès concernent des médecins libéraux.

La loi informatique et libertés précise également que les données de santé peuvent être communiquées directement à la personne ou, si elle le souhaite, à un médecin qu'elle aura préalablement désigné (article 43).

Enfin, la communication du dossier médical doit être faite au plus tard dans les 8 jours suivant la demande et au plus tôt dans les 48 heures. Si les informations remontent à plus de cinq ans, le délai est porté à 2 mois.


Sources : Le Monde du Chiffre magazine de la profession Comptable, Dynamique Dentaire, CNIL.
Photo : Freepik

 

Actualite-dentaire-cnil-cabinet-dentaire-dentaire-service.jpg

21 AOÛT 2017

Le fil d'actualité

Innovation : Amabrush, la brosse à dents qui nettoie les dents en 10 secondes seulement.


Trouvant qu'ils passaient trop de temps à se brosser les dents, des chercheurs Américains ont inventé Amabrush, une brosse à dents totalement automatisée capable de laver les dents en 10 secondes seulement.


Plus besoin de frotter.

Cette brosse à dents complètement autonome et automatique lave les dents en 10 secondes seulement. Il suffit simplement d'appuyer sur un bouton et d'attendre que vos dents soient propres.

Connectée via Bluetooth a une application, il est possible de choisir le mode de vibration souhaité ou passer commande des pièces de rechange.

La production est prévue à partir de septembre 2017 et les premières livraisons sont prévues en décembre.

Source : http://www.usinenouvelle.com
Photos : Amabrush
Rédaction : Dentaire Service

Actualite-dentaire-Brosse-Amabrush_dentaire-service.png

17 JUILLET 2017

Le chiffre du mois

8 259 médecins à diplôme français en moins de 2010 à 2017, intégralement compensés par des médecins à diplôme étranger.


7 millions de bénéficiaires de la CMU-C et de l'ACS (Aide à l'Acquisition d'une Complémentaire Santé) à fin 2016, soit une augmentation de 3,1% en un an.


+ 1,12%, c'est la hausse des revenus des chirurgiens-dentistes en 2015, après une légère érosion sur les 3 dernières années.


4 sur 10, c'est le nombre de français qui ne font pas leur visite annuelle chez leur chirurgien-dentiste d'après une récente étude de l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.


Source : Annuaire Dentaire

Actualite-Dentiste-Patient-dentaire-service.png